La blanche ère geek

100% Geekochonaille !

Podcasts et financement

Aujourd’hui j’ai écouté avec intérêt l’émission de rentrée du PLAYER CLUB de radio kawa,  l’invité de ce chouette entretien était Yukishiro,  le rédac chef de Game kult.

le player club

lnks et son invité ont notamment parlé argent, plus précisément de la mise en place par Gamekult d’un abonnement  » premium  » pour tenter de combler la très forte baisse des revenus de la pub qui touche toute la presse Web depuis quelques temps.

Ils ont évoqués la nécessité qu’à la presse web de trouver de nouveaux modèles économiques pour ne pas mourir ou être contraint à faire du publi-reportage, du top 10 ou autres articles à clics sans intérêt.

En effet, les revenus de la pub représentaient le plus gros des revenus des sites de jeux vidéos

56b6ag

Beaucoup choisissent dorénavant de solliciter leurs lecteurs via des abonnements, des patreon, tipee etc.., avec en tête quelques pionniers ayant réussi comme Mediapart ou Arrêt sur image.

« Mais quel rapport avec la scène podcastique Francophone ? »

Et bien en 2015, beaucoup de podcasteurs lancent leurs abonnement premium, leurs Patreon et autres financements participatif.

« DISSERTONS UN PEU ! »

Alors… Presse web et podcasts, même combat ? Doit on faire le parallèle ?

Et bien non, a mon avis, ça n’a pas lieu d’être :

En effet,  concernant les sites Web professionnels comme gamekult,  ce recours au financement direct auprès de leur lecteurs est avant tout une tentative pour trouver des relais a des financements qui faisaient parti de l’équation a la base et qui n’existent quasiment plus.

Hors dans le cas des podcasts, a mon sens c’est différent puisque l’argent, là, ne faisait pas parti de l’équation de base.

Beaucoup ont commencés le podcast comme un loisir, hors,  il est  » naturel  » de financer soit même son loisir,  par exemple, une personne faisant du football en loisir dans un petit club amateur, payera lui même sa licence, ses équipements, le carburant pour ses déplacements etc…et ça lui semblera naturel.

Mais avec le temps, encouragés par le succès de leur podcasts,  beaucoup ne voient plus le podcast comme un loisir et souhaitent évoluer vers une sorte de semi professionnalisme.

C’est naturel après tout,  l’homme ayant  toujours aspiré a avancer et grandir…

Mais après… Doit on le craindre ?  Doit on redouter cette évolution ? Doit on voir l’arrivée de l’argent dans l’équation comme l’entrée du loup dans la bergerie ?

C’est délicat à vrai dire,  on peut effectivement se dire ok,  ils souhaitent trouver des financements pour pouvoir se payer de meilleurs micros,  louer un local pour enregistrer dans de meilleurs conditions,  faire des podcasts plus pro etc…

Et après ?  Une fois ce but atteint,  combien voudront aller encore plus haut,  plus loin ?  Quels compromis seront ils prêt à accepter pour atteindre leur nouveau but ?

Ne va-t-on pas voir certains podcasts ou réseaux de podcasts suivre le même chemin que certaines radios libre devenus en quelques années ,  à force de d’avoir laissé toujours plus de place à l’argent,   de simple machines à faire du Hit a coup de rotations intensive de 10 même chansons  entrecoupé de fréquents et long tunnels de pub et de quelques temps d’antenne débile et racoleurs ?

Ce serait hélas classique,  on l’a vu dans la presse écrite,  dans la radio,  la télé,  c’est ainsi…

Mais peut-être que je me trompe ?

Quoi qu’il en soit,  pour mettre en oeuvre cette évolution, les podcasteurs font appel a leur poditeurs pour que ces dernier les financent , avantage de ce type de financement direct :

  • Les podcasteurs gardent leur liberté pour créer comme ils l’entendent,  ils gardent leurs indépendance vis à vis d’acteurs extérieur,  à partpart envers les poditeurs qui les financent bien entendu… Mais ça,  est ce qu’ils en ont conscience ?
  • L’abonnement, les financements type Patreon, permettent aux podcasteurs de pouvoir prévoir,  de pouvoir tabler sur un revenu régulier, ce qui permet une certaine stabilité.
  • Pas d’intermédiaires parasite.

Voilà ce que je pouvais dire sur ce sujet,  ce billet touche à sa fin,  néanmoins je terminerais sur une question :

Que doit faire le très gros poditeur que je suis  ? Si je répondais positivement à toutes les demandes de financements,   abonnements,  ça représenterait un budget bien trop important ! Dans le même temps il est difficile de devoir arbitrer,  décider de soutenir tel podcast et de ne pas soutenir les 15 autres qui me sollicitent !  Pourquoi je soutiendrais un tel plutôt qu’un autre,  je les apprécient tout les deux tout autant !
Publicités

2 commentaires sur “Podcasts et financement

  1. Emmanuel “Nemo” BAGOT
    13 octobre 2015

    Sur cette problèmatique, je te renvoie vers ce débat qu’on a tenu à PodRennes sur les limites du podcast et qui aborde aussi la question du financement ; http://www.badgeek.fr/medias/i/4128/podrennes-2015-debat-les-limites-du-podcast/

    J'aime

    • Jean Pod
      13 octobre 2015

      Hélas, la lecture du débat s’arrête après un quart d’heure environ… C’est dommage, c’était très intéressant à ecouter

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 octobre 2015 par dans Les dessous du podcast..., et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :